À l’occasion de la mise en vigueur du nouveau Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées, qui a lieu aujourd’hui, l’entreprise Aliksir déplore que le gouvernement décourage ainsi le développement et l’implantation de nouvelles technologies bénéfiques pour l’environnement. En effet, les nouvelles dispositions du règlement font des toilettes à compost une solution de dernier recours et retirent toute motivation économique à leur développement.

« Nous demandons au gouvernement du Québec de donner suite à ses intentions et de procéder à de nouveaux assouplissements réglementaires dans les plus brefs délais. En effet, il serait totalement inadmissible qu’un gouvernement qui prétend être motivé par le développement durable s’abstienne d’encourager les innovations environnementales québécoises. Le gouvernement doit également continuer de soutenir la recherche en faveur du développement d’alternatives aux toilettes conventionnelles et contribuer à sensibiliser les municipalités aux bienfaits des toilettes à compost », déclare Mme Lucie B. Mainguy, présidente-directrice générale d’Aliksir.

Crédit photo : Mathieu Santerre
De gauche à droite sur la photo : M. Léo Denis Carpentier, directeur général du Festival de films pour l'environnement (FFPE), Mme Danielle DuSablon, présidente du FFPE et maire suppléante de Saint-Casimir, Mme Lucie B. Mainguy, présidente-directrice générale d'Aliksir, M. Sylvain Houde, conseiller technique d'EcoSolVert, et Mme Sandrine Seydoux, présidente de Terr-O-Nostra.

Rappelons que la nouvelle réglementation force maintenant toute toilette sèche à obtenir une certification américaine onéreuse dont ne disposent que trois entreprises présentes au Canada, ce qui rend non conforme le prototype élaboré par Aliksir. Par ailleurs, la nouvelle réglementation omet de considérer les différences de débits d’eau et de contenus entre les différents types d’installations, ce qui retire l’avantage économique potentiel de l’installation de toilettes à compost.

« Le gouvernement va jusqu’à exiger que le compost soit conservé à l’intérieur de la résidence et chauffé l’hiver! Clairement, ce nouveau règlement ne permettra pas d’améliorer notre gestion déficiente des ressources domestiques. Nous demandons au gouvernement de faire preuve de plus de vision et d’adopter une réglementation axée sur les résultats véritablement atteints par les technologies actuelles et futures », conclut Mme Mainguy.

Fondée en 1988 par deux diplômés en architecture, Pierre Mainguy et Lucie B. Mainguy, Aliksir est une entreprise québécoise spécialisée dans la production d’huiles essentielles biologiques. En 2011, elle fut récipiendaire d'un prix Phénix de l’environnement dans la gestion des matières résiduelles.

Nous faisons contraste!