MEDEC, l’association canadienne des technologies médicales, réagit favorablement à l’avancement de l’étude du projet de loi n° 130, Loi modifiant certaines dispositions relatives à l’organisation clinique et à la gestion des établissements de santé et de services sociaux. MEDEC souligne en particulier l’adoption, à quelques heures de la fin de la session parlementaire, d’un amendement important pouvant améliorer significativement les approvisionnements en santé au Québec. MEDEC invite les parlementaires à adopter le projet de loi no 130, tel qu’amendé, le plus tôt possible lors de la session parlementaire de l’automne.

« Les notions de qualité, de valeur et d’innovation dans les approvisionnements, de même que celle de compatibilité des actifs informationnels, sont centrales pour rendre notre réseau plus efficace et plus efficient. Les parlementaires ont fait un travail constructif pour améliorer le projet de loi initial, notamment en tenant compte de nos recommandations. Il est maintenant primordial que le projet de loi passe à l’étape de l’adoption pour que ses dispositions soient appliquées et que les Québécois en bénéficient », déclare M. Benoît Larose, vice-président de MEDEC pour le Québec.

En effet, les parlementaires participant à l’étude détaillée du projet de loi no 130 ont adopté un  amendement à son article 37, qui se lit ainsi : « Dans l’exercice de ses fonctions, le groupe d’approvisionnement en commun doit contribuer à améliorer la qualité des soins, favoriser l’innovation et préserver la valeur des approvisionnements, notamment, le cas échéant, en s’assurant de la compatibilité des actifs informationnels ». 

Rappelons que les groupes d’approvisionnement en commun ont pour objet de gérer l’approvisionnement en commun de biens ou de services pour les établissements du réseau québécois de la santé et des services sociaux. Ils négocient et octroient plus de 1,5 milliard de dollars en contrats d'approvisionnement à chaque année, dans l'ensemble du Québec.

MEDEC est l'association nationale qui représente l'industrie canadienne des technologies médicales. Elle regroupe plus de 150 fournisseurs d’équipements et de services utilisés dans le diagnostic et le traitement des maladies et des problèmes de santé.

Nous faisons contraste!