À l’occasion du Sommet sur l’alimentation et à quelques heures de la mise à jour économique du gouvernement du Québec, Les Producteurs de grains du Québec soulignent l’importance des décisions gouvernementales pour la vitalité économique de la province et des régions. Ils rappellent notamment qu’un réinvestissement important dans le soutien à la production de grains sera nécessaire dans les mois à venir pour faire face aux augmentations constantes de contraintes à la production.

« Dans les dernières années, nous avons vu le support économique pour notre secteur fondre, et les contraintes s’accumuler. Cette spirale inquiétante pour les producteurs de grains doit prendre fin cette semaine. Le Sommet sur l’alimentation et la mise à jour économique doivent être les déclencheurs qui nous permettent d’avancer vers un réinvestissement significatif pour soutenir la productivité et la compétitivité de nos producteurs et leur permettre de s’ajuster aux nouvelles réglementations » explique M. Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec.

Ainsi, devant l’imposant projet de règlement sur les pesticides, les Producteurs de grains du Québec demandent notamment que le gouvernement prévoie l’allocation des ressources nécessaires pour la mise en place de mesures d’accompagnement des producteurs et l’exclusion de mesures coercitives. La même approche est requise pour les enjeux imminents de l’étiquetage des OGM et de la taxation du carbone.

En conséquence, les Producteurs de grains du Québec souhaitent que le gouvernement évite le détournement des 38 millions de dollars du solde résiduel du Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) pour le maïs-grain et le soya. De plus, ils appellent le gouvernement à mettre sur la table la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricole (PCTFA) demandée depuis plusieurs mois déjà.

« Sans le redressement du soutien accordé aux producteurs de grains, les entrepreneurs de partout à travers la province auront de plus en plus de difficultés à concurrencer les fermes étrangères qui bénéficient de réglementations bien moins contraignantes et d'un soutien autrement plus généreux. Nous réclamons donc maintenant tout simplement et légitimement notre part des importants surplus budgétaires annoncés. Le gouvernement devra prendre compte de ces demandes dans les prochains mois » ajoute M. Overbeek.


Producteurs de grains du Québec
Les Producteurs de grains du Québec représentent quelque 11 000 productrices et producteurs présents dans toutes les régions du Québec. Ils cultivent plus d’un million d’hectares de terre, pour un chiffre d’affaires annuel de 1,3 milliard de dollars. Les producteurs québécois produisent et commercialisent principalement des grains de céréales (maïs, blé, orge, avoine) et d’oléagineux (soya, canola).

Nous faisons contraste!