À la veille de l'annonce de la nouvelle politique bioalimentaire, les Producteurs de grains du Québec (PGQ) déplorent que les 38 premiers millions de dollars de ladite politique soient financés à leurs dépens. D’un même souffle, les PGQ espèrent que la politique qui sera dévoilée demain fera preuve d’équilibre entre certaines idées populaires et la réalité économique de la production de grains.

En effet, si plusieurs idées populaires circulent en matière d’agroenvironnement, d’innovation technologique et de réponse aux attentes légitimes des consommateurs, il faut rappeler que la production de grains est une activité économique stratégique qui contribue fortement à l’emploi et à la vitalité économique des régions du Québec. Tout en endossant les objectifs des consommateurs, force est de constater que les producteurs de grains sont directement affectés par les atteintes à leur compétitivité et par l’insuffisance des programmes gouvernementaux à leur endroit.

« Le ministre Lessard admet avoir détourné 38 millions de dollars de leur fin première, le soutien à la production de grains, afin de financer la politique bioalimentaire qui sera annoncée demain. On donne ainsi d’une main, après avoir pris de l’autre. Il ne reste qu’à espérer que la nouvelle politique répondra aux besoins des producteurs de grains et que l’équité sera au rendez-vous », déclare M. Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec.

Rappelons que ces 38 millions de dollars, nommément identifiés dans le dernier budget du Québec, proviennent du solde du Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) pour le maïs-grain et le soya. D’ailleurs, les PGQ n’ont jamais accepté le retrait de cette protection financière nécessaire en cas de cycle de bas prix des grains et la revendiquent toujours.

« En rencontre privée, le ministre Lessard avait pris l’engagement personnel de redistribuer ces fonds de façon équitable par rapport aux autres productions, ce qui ne s’est pas produit. Nous invitons maintenant tous les partis à corriger cette erreur », conclut M. Overbeek.

Producteurs de grains du Québec
Les Producteurs de grains du Québec représentent quelque 11 000 productrices et producteurs présents dans toutes les régions du Québec. Ils cultivent plus d’un million d’hectares de terre, pour un chiffre d’affaires annuel de 1,3 milliard de dollars. Les producteurs québécois produisent et commercialisent principalement des grains de céréales (maïs, blé, orge, avoine) et d’oléagineux (soya, canola). La production et la transformation de grains représentent ensemble plus de 20 000 emplois au Québec.

Nous faisons contraste!