L’Association du personnel retraité de la Ville de Québec (APRVQ) dévoile sa réaction préliminaire à la présentation des amendements du gouvernement au projet de loi no 3, Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal, portant spécifiquement sur la situation des personnes retraitées.

« Le gouvernement a choisi de repousser de trois ans la possibilité de suspendre l’indexation des rentes des personnes retraitées. De notre côté, nous réclamons toujours le retrait pur et simple de cette mesure inéquitable et injuste. En ce sens, nous comprenons que le gouvernement a entendu certaines de nos inquiétudes.

Il s’agit de notre réaction préliminaire. Comme chacun sait, dans ce type de projet de loi, le diable est dans les détails. Nous allons poursuivre nos analyses et surveillerons avec attention le déroulement de l’étude détaillée en commission parlementaire », a déclaré le président de l’APRVQ, M. Gaston Verreault.

Parmi les autres éléments intéressants, l’APRVQ note que la suspension de l’indexation ne pourrait servir, le cas échéant, qu'à réduire de 50 % le déficit imputable aux retraités. Tel que réclamé par l’APRVQ, les retraités seront informés, le cas échéant, de l’ensemble des données et des discussions entourant la suspension de leur indexation.


L’APRVQ représente les quelque 4 000 retraités et bénéficiaires des six régimes de retraite de la Ville de Québec.

Nous faisons contraste!