Les professionnels de la Ville de Québec sont heureux d’avoir signé un nouveau contrat de travail avant les Fêtes. Toutefois, cela ne signifie pas que les discussions concernant la retraite sont terminées, loin de là. Au contraire, les échanges sur l’affectation du déficit des régimes de retraite ne font que commencer, notamment à l’occasion du conseil municipal du 19 janvier.

L’Alliance des professionnels et des professionnelles de la Ville de Québec est très préoccupée par la disparition, dans le budget 2015, de la réserve de 94,3 millions de dollars qui figurait pourtant au budget 2014. Ce montant de taxes déjà perçues devait justement servir à amoindrir le déficit des régimes de retraite. Pour les professionnels, en fonction de la méthode de répartition, cela pourrait équivaloir à environ 7 millions de dollars.

Pourtant, la Ville de Québec s’était bel et bien engagée à verser ces sommes dans les régimes de retraite. Nous avons même retracé trois résolutions, soit du comité exécutif, du conseil municipal et du conseil d’agglomération qui vont en ce sens. Si cette réserve était utilisée autrement qu’aux fins prévues, la Ville de Québec se retrouverait en défaut de respecter ces décisions officielles. Selon nous, cela signifierait devoir débattre et adopter une nouvelle résolution du conseil municipal, ce que nous ne souhaitons pas. L'affectation de cette réserve aux régimes de retraite a été recommandée par la firme d’actuaires Normandin Beaudry.

Dans ce contexte, nous demandons à ce que toute la lumière soit faite. Où sont les 94,3 millions de dollars de taxes perçues pour les régimes de retraite? Quelle est l’ampleur de cette réserve aujourd’hui? Quel sera le montant qui sera affecté au déficit de chacun des régimes de retraite? Autant les citoyens de la Ville de Québec que ses employés ont le droit de savoir.

 

Sylvie Dolbec, présidente
Alliance des professionnels et des professionnelles de la Ville de Québec

Nous faisons contraste!